UPDATE 22/05/12 - Une démarche prospective pour la justice pénale: journée-débat le 25 mai

Solvay Brussels School - Economics & Management - News

Le département de Management Public du CEB (Centre Emile Bernheim) vous invite à sa journée de débat consacrée aux scénarios pour l'avenir de la justice pénale, le 25 mai 2012 de 9h à 17h30.

Venez débattre avec les auteurs de l'ouvrage de référence « La justice pénale en prospective, 6 scénarios à l’horizon 2020 » (Bruylant, 2011): Benoît Bernard, Anne Drumaux et Jan Mattijs.

De nombreuses autres personnalités du monde de la justice seront présentes:

  • Mme Marie-Françoise BERRENDORF, conseillère générale Direction générale établissements pénitentiaires, direction appui stratégique
  • M. Jean-Marie BRABANT, Chef de Corps de la zone de police Montgomery
  • Mme Annie DEVOS, directrice générale des maisons de justice
  • M. Jean‐François JONCKHEERE, président de chambre à la Cour d’appel de Mons
  • M. Serge LIPSZYC, directeur adjoint au cabinet de la ministre de la Justice
  • Mme Danièle REYNDERS, procureur du Roi de Liège
  • M. Paul VAN THIELEN, Directeur général de la police judiciaire

"Policiers, parquetiers, juges assis, assistants de justice ou agents pénitentiaires: à quoi pourrait ressembler votre travail en 2020 ? Votre travail, mais aussi votre organisation, et même les politiques qui pourraient les orienter de manière plus ou moins cohérente ? Ces questions peuvent évidemment susciter des préférences et des prévisions, mais la recherche qui sous-­‐tend cette journée a d’abord visé à explorer les possibles. La méthode prospective employée a construit des scénarios en s’appuyant notamment sur la perception de groupes de praticiens. La prospective n’a cependant de sens que si des acteurs de différents niveaux s’en emparent. Quelle justice pénale voulons-­nous ? Quelles sont les implications de ces choix sur les différentes organisations et les métiers qui les composent? Et réciproquement, quels sont les effets de réformes partielles sur les politiques et le système dans son ensemble? Ne le cachons pas, le risque existe d’interpréter les scénarios comme des jugements ou des recommandations « clé sur porte ». Pour dépasser l’usage toujours tentant de stéréotypes – repoussoirs ou utopies – il faut entrer dans la substance des différents scénarios pour en refaire un support d’échanges. Cette journée offre l’occasion d’une rencontre et d’une réflexion entre professionnels de la justice pénale. Le débat politique sur la régionalisation et la décentralisation de la justice fournit l’occasion de revisiter les résultats de la recherche en les croisant avec l’enjeu des territoires et des langues. La journée d’études vise l’appropriation la plus large de l’outil d’analyse prospectif par les participants tout en sollicitant des réactions quant aux résultats."

Inscription obligatoire:

Contactez Véronique Lahaye: Veronique [dot] Lahaye [at] ulb [dot] ac [dot] be ou 02 650 65 18

Droit d’inscription à la journée : 40 euros

Inscription + ouvrage : 85 euros.

A verser au compte «Management public», IBAN: BE15 3630 1583 9130 – avec le nom de la personne inscrite en communication.

L’Institut de formation judiciaire prendra en charge les frais d’inscription (85 euro) des magistrats, stagiaires judiciaires et membres du personnel de l’ordre judiciaire. L’Institut de formation judiciaire ne prend pas en charge les frais éventuels des personnes qui s’inscrivent mais ne sont pas effectivement présentes.  Il est toutefois permis de se faire remplacer par un collègue qui signe la liste de présence mentionnant son nom et sa fonction à côté du nom du collègue remplacé.

 

Where?

Solvay Brussels School (bâtiment R42),  local R42.2.110